Anesthésies Locales et Aluminium.

Presque tout le monde sait maintenant que les vaccins contiennent de l’aluminium (voir l’article de ce site qui parle du sujet).

Mais ce que je ne savais pas c’est que les anesthésiants locaux utilisés par les dentistes en contiennent aussi. Le saviez-vous ? Mon dentiste le savait mais n’a pas jugé utile de m’en informer.

Ce qui m’a valu une grande frayeur en ce début d’année 2017.

En janvier, averti par mes bilans Oligoscan, que j’avais trop de métaux lourds (74%), j’ai              i entrepris une chélation.

Résultat conforme à mes espérances : tous les métaux avaient quitté la colonne excès et j’étais repassé en-dessous des fameux 66% sur le graphique « Métaux Lourds », quittant ainsi la « zone rouge ».

Mais en Mars, mes bilans simples hebdomadaires (destinés à vérifier l’efficacité des compléments que je teste) me montrent que mes métaux lourds augmentent chaque semaine, sans que j’en comprenne la raison.

Au bout d’un mois, j’effectue un bilan complet, qui révèle que seul l’Aluminium a monté. J’ai presque atteint la « Grosse Surcharge », c’est-à-dire que mes tissus contiennent plus d’Aluminium que ce que j’avais accumulé  au cours des 69 premières années de ma vie.

J’ai cherché sans succès ce qui avait pu provoquer pareille catastrophe et je n’ai compris que le jour où il est arrivé pareille mésaventure à une de mes amies.  C’est un bilan de contrôle visant à vérifier si elle avait pu combler sa grosse carence en Zinc qui nous l’a révélé. Le zinc était repassé dans le vert mais l’aluminium avait considérablement augmenté (moins que moi toutefois).

Son mari ayant mangé comme elle pendant cette période, y compris la complémentation en Zinc, n’avait pas d’augmentation de son taux d’Aluminium.

Nous avons donc cherché, cette amie et moi, ce que nous avions fait en commun durant les deux derniers mois. Réponse : nous étions tous les deux allés chez le dentiste et avions subi plusieurs anesthésies locales (mon amie moins que moi).

Il semblait donc que les anesthésies locales soient en cause.

Un ami médecin nous l’a confirmé, disant que c’est pour faciliter la pénétration de l’anesthésiant, qu’on ajoute de l’aluminium. Mais mon dentiste dit que, comme dans les vaccins, c’est juste pour augmenter la durée de conservation du produit et qu’il n’a pas le choix, ne trouvant plus d’anesthésiant dépourvu d’Aluminium.

Que faire ? Ayant reçu des soins cette semaine, avec anesthésie locale, j’ai pris des gélules de charbon végétal activé au sortir des soins et le lendemain.

Ces « contre-mesures » ont apparemment fonctionné, car 5 jours après, je constate que mon taux d’aluminium n’a pas monté. Mais comme il est dit que les métaux lourds restent en circulation 8 à 10 jours, avant de se déposer, j’attends une semaine avant de vérifier et, je l’espère, vous proposer une solution efficace.

Si vous qui lisez ces lignes avez des infos ou témoignages susceptibles d’enrichir cet article, n’hésitez pas à me les envoyer par mail (à vta@aliceadsl.fr).